Petit historique rapide du kart
à boîte de vitesses - 125cc

Article écrit par Louis Claude - mars 2001 ©

Contrairement aux idées reçues, le kart à boîte de vitesses est apparu en même temps que le kart à prise directe, que ce soit en Angleterre en France et surtout en Italie.
Déjà en 1969 la société PEM, fabriquant de châssis de motos de compétition utilisait pour ses essais un moteur de kart 125cc PCR à boîte de vitesses et à admission par disque rotatif.


Article de la FFSA de 1970:
Classe 125 cm3 à boîte de vitesses
Le règlement technique de cette classe née en France en 1970 est très simple et très ouvert, la Commission Sportive et Technique ayant estimé à juste titre qu'une réglementation étroite risquerait de compromettre son développement.

Cylindrée maximum: 125 cm3
Nombre de vitesse: 5 au plus
Cycle: 2 ou 4 temps
Mono ou bicylindre
1 carburateur par cylindre
Allumage: libre
Batterie: sèche ou à pile
Poids: kart + pilote: 130 kg
Prix: libre
Liberté d'amélioration

Il est évident que le ou les dispositifs d'échappement ne doivent pas excéder 90 phones, législation en vigueur en 1970, pour 1971 vraisemblablement 83 phones pour tous les moteurs de kart sans exception.
Cette catégorie a été créée pour permettre l'utilisation de moteurs de motocycles, beaucoup plus résistants que les moteurs étudiés spécialement pour le karting. L'utilisation de la boîte de vitesse permet de compenser un manque relatif de puissance sur la plupart des moteurs commercialisés.
L'idéal est de trouver un moteur complet encore en bon état sur une moto fortement accidentée ne justifiant pas la réparation. Les moteurs neufs de cette catégorie sont d'un prix élevé (entre 1200 et 2400 F) alors qu'à la "casse" il est possible d'acquérir un moteur pour 300 à 700 F.
Marques commercialisant en France des 100, 120 et 125 cm3: Motobécane, Honda, CZ, Sachs, Bultaco, Kawasaki, Yamaha, Ducati, etc...


Le Société PEM
Article de 1969 de la revue Motocyclisme


...
.........


Les établissements Pera et Morena de Golfe-Juan ont construit une moto 125cc. Pour la partie moteur leur choix s'est porté sur un 125 italien, le PCR 18. Les amateur de kart connaissent bien ce moteur, construit par Piero Cavaciuti à Piacenza. D'ailleurs les lettres PCR, représentent les initiales du constructeur, le P et le C, quant au R, c'est la première lettre de "rotante", car ce moteur à un distributeur rotatif; 18, c'est tout simplement un numéro porte-bonheur de Cavaciuti.
Ce moteur de 125 cm3, dont les cotes sont 54 x 54, developpe 22 ch à 10 000 tours, soit une coquette puissance spécifique de 178 ch/litre. C'est évidemment un deux temps à distribution rotatif dont le taux de compression est de 12:1.



.................................